Femmes Artistes en Espagne, 1804-1939.

Francisco de Goya réalise en 1804 le portrait de María Tomasa Palafox, Marquise de Villafranca, l’une des premières peintres espagnoles qui ont pu être admisses à la l’Académie Royale des Beaux-Arts de San Fernando. Au cours de la période qui va de ledit évènement jusqu’à la fin de la Guerre Civile en Espagne, parallèlement à la modernisation des structures artistiques, les femmes artistes espagnoles ont entamé une lutte en vue d’occuper la place qu’on lui avait nié jusqu’alors, suivant la ligne aussi entreprise par ses collègues européennes et américaines.

En prenant comme point de départ l’absence de considération sociale éprouvée par les femmes artistes lors de la première moitié du XIXème siècle, ainsi que les difficultés pour compléter leur formation et, encore plus, pour acquérir la condition d’artistes professionnelles, le projet Femmes Artistes en Espagne, 1804-1939 (MAE) aborde les transformations graduelles du contexte socio-culturel de la période visant la conquête de l’égalité des femmes artistes vis-à-vis leurs collègues masculins et, donc, visant la fin de la discrimination historique dont elles ont été victimes.

Le projet de recherche Femmes Artistes en Espagne, 1804-1939 (HAR 2017-84399-P) est financé par le Ministerio de Economía, Industria y Competitividad, l’Agencia Estatal de Investigación et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).